Qashqai, le crossover par Nissan

Crossovers, voitures électriques : les voitures de demain dès aujourd’hui

Alors que le Salon de l’automobile bat son plein à Paris (4 au 19 octobre 2014 à Paris Expo Porte de Versailles), les particuliers peuvent enfin découvrir les autos qui feront le bonheur des constructeurs dans peu de temps. Et derrière les concept-cars aux lignes toujours plus folles et les sportives dont le seul but est de faire rêver le conducteur moyen se cachent des voitures qui apportent un début de solution aux problématiques actuelles.

 

Le crossover, à la croisée des chemins

Grande star du Salon de l’auto, le crossover est un véhicule hybride, un mélange entre les SUV (Sport Utility Vehicle, ces voitures proches du 4X4 mais utilisés exclusivement en milieu urbain) et une berline. Le résultat ? Une auto qui propose un volume proche du SUV tout en offrant un comportement plus souple et une consommation réduite, issues du côté berline.

Les avantages sont nombreux puisque les urbains, les familles et le fameux « jeune cadre dynamique » peuvent y trouver leur compte en fonction de leurs attentes et de leur budget. Pas étonnant que des modèles de plus en plus inattendus succombent à la mode du crossover à l’image de Mini (vous savez les « petites » voitures anglaises) qui propose le Countryman, une version musclée et rehaussée de son modèle phare. Mais ce n’est pas tout car après Renault, Peugeot, Chrysler ou Fiat, les marques de luxe comme Bentley vont proposer leur propre modèle de crossover sous peu.

Autant dire que sous très peu de temps, vous pourrez vous amuser à compter le nombre de crossovers qui vous entourent dans les embouteillages et autres bouchons parisiens. Mais est-ce vraiment le futur ? Peut-être pas, tant l’électrique fait une percée.

 

Le boum des voitures électriques

Il y a de cela quelques années, Toyota avait surpris son monde en remportant son pari fou : réussir à vendre une voiture hybride à une époque où l’environnement n’était pas forcément la plus grosse préoccupation des automobilistes. Désormais, l’hybride paraôt déjà dépassé car les marques concurrentes ont décidé de franchir le pas et de sortir du domaine de la science-fiction la voiture électrique.

Ainsi Renault se pose-t-il en pionnier avec sa Zoé qui fut déployé dans toutes les grandes villes de France à grand renfort de communication. Passé l’effet de manche, on constate tout de même que la mayonnaise a pris avec l’arrivée de trois éléments clés : la création de places de parking réservées aux voitures électriques (dans les grandes villes tout du moins), le développement de voitures électriques en libre service (Autolib’ à Paris par exemple) et les propositions de plus en plus alléchantes des différents acteurs pour installer chez soi un système de rechargement.

On peut donc envisager sans trop de risques que dès que la voiture électrique sera considérée comme une véritable alternative à la voiture à essence en France, le parc auto devrait vite voir fleurir les automobiles non polluantes et des modèles des plus en plus performants. Vivement demain.