La banane à plein régime

Accessoire transfuge de la fin des eighties, le sac banane, tel le phœnix de la maroquinerie, ne cesse de renaître de ses cendres et d’envahir les rayonnages virtuels et traditionnels des enseignes de mode et de bagages fashion. Il s’agit d’une petite bourse zippée, ornée d’une ceinture que l’on boucle autour de la taille à l’aide d’un clip, ou bien que l’on raccourci au maximum pour la porter sous l’aisselle comme un holster à carte bleue et à clés de maison. Dans l’inconscient collectif, l’accessoire reste connoté comme le sac qui confère une silhouette à la Hitchcock peu attrayante, et associé aux touristes franchouillards qui sillonnent le monde avec une moustache désuète d’irréductible gaulois.
Pourtant, elle pourrait bien revenir rapidement à la mode, en témoignent les dernières sortie de Rihanna, impératrice mondiale de la mode.

rihanna_bum_bag

La banane tente de faire peau neuve

Pour nous faire aimer l’accessoire de nouveau, les créateurs surfent sur les tendances actuelles et nous livrent le fruit de leur inventivité : une banane non plus en nylon grossier mais en toile style denim, avec des motifs ethniques, des surpiqûres savantes, du cuir lisse, des enchevêtrements de lanières minimalistes en guise de ceinture, et des cascades de poches zippées. Déclinée comme un accessoire tendance et pratique à la fois, la banane masculine comme féminine tente un énième retour, à l’ère du bio roi, au moment où les prédicateurs de l’équilibre corporel prêchent de manger 5 fruits et légumes par jour.

Certaines enseignes en font même des versions inspirées. C’est le cas de la marque de maroquinerie Louis C, qui propose un mix de la banane et de la sacoche, qui résulte en un petit sac asymétrique en cuir très tendance (voir ci-dessous).

louis-c-sac-asymetrique

 

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.